Ukraine/règlement: Lavrov et Fabius évoquent le plan de Poutine

S'abonnerTelegram
Dans un entretien téléphonique, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue français Laurent Fabius ont espéré que le plan pour l'Ukraine, proposé par le président Poutine, aiderait les parties à élaborer une plateforme mutuellement acceptable sur la crise.

Dans un entretien téléphonique jeudi, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue français Laurent Fabius ont espéré que le plan pour l'Ukraine, proposé par le président Poutine, aiderait les parties à élaborer une plateforme mutuellement acceptable sur la crise.

"Les deux parties ont retenu le soutien aux efforts déployés ces derniers jours, notamment la rencontre Union douanière (Russie, Biélorussie, Kazakhstan)-Ukraine-UE) qui s'est déroulée à Minsk le 26 août dernier, ainsi que les contacts directs entre les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Piotr Porochenko. Les interlocuteurs ont également espéré que le plan pour l'Ukraine, proposé par le président Poutine le 3 septembre, aiderait les parties à élaborer une plateforme mutuellement acceptable pour un travail productif du Groupe de contact avec la participation des parties ukrainiennes (en conflit, ndlr), de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) lors d'une rencontre programmée à Minsk pour vendredi 5 septembre", lit-on dans le communiqué de la diplomatie russe.

Mercredi, le président russe a proposé un plan de règlement du conflit en sept points, et notamment "la fin des opérations offensives à Donetsk et Lougansk", deux bastions des insurgés ukrainiens. Accueilli au départ favorablement par Kiev, ce plan a ensuite été décrit comme "de la poudre aux yeux à destination de la communauté internationale" par le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

Les experts, interviewés par RIA Novosti, ont qualifié le plan Poutine d'objectif et de neutre, mais de difficilement réalisable, trop de gens étant intérêt à ce que le conflit se poursuive.

Dmitri Peskov, porte-parole du chef de l'Etat, a souligné pour sa part que Vladimir Poutine n'entendait imposer son plan à personne
"Le principal, c'est l'objectif final, soit un cessez-le-feu, le lancement de négociations", a indiqué le représentant du Kremlin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала