Boeing/Ukraine: des tirs forcent les observateurs de l'OSCE à quitter les lieux

S'abonnerTelegram
Un groupe d'observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui enquête dans l'est de l'Ukraine sur le lieu du crash du Boeing de Malaysia Airlines, a quitté les lieux en raison de tirs d'artillerie, rapportent samedi les agences occidentales.

Un groupe d'observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui enquête dans l'est de l'Ukraine sur le lieu du crash du Boeing de Malaysia Airlines, a quitté les lieux en raison de tirs d'artillerie, rapportent samedi les agences occidentales.

"C'était suffisamment proche pour décider de partir, l'impact des tirs d'artillerie était très bruyant et le sol tremblait", a expliqué à la presse Alexander Hug, chef adjoint de la mission en Ukraine de l'OSCE, qui encadre les experts.

Auparavant l'OSCE a annoncé sur Twitter qu'un groupe de huit observateurs accompagnés de 70 experts munis de chiens s'était rendu sur les lieux du crash du vol MH17.

Les experts sont parvenus vendredi à se rendre sur place pour la première fois.

D'après les informations précédentes, les sauveteurs ukrainiens n'ont pas réussi à retrouver au moins 16 passagers tués dans le crash. Le Boeing de Malaysia Airlines s'est désintégré en plein vol et ses débris se sont éparpillés dans une zone de 50 kilomètres carrés.

Le Boeing 777 effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (est) sans laisser de survivants. L'appareil est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les insurgés, à 20 km au nord des villes de Torez et de Chakhtersk.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала