Boeing 777: un village abritant des débris partiellement occupé par l'armée

S'abonnerTelegram
Les forces d'autodéfense populaire qui combattent l'armée dans l'est de l'Ukraine ont perdu le contrôle d'une partie du village de Rassypnoïe où se trouvent des débris du Boeing 777 malaisien, a appris l'agence RIA Novosti auprès des insurgés.

Les forces d'autodéfense populaire qui combattent l'armée dans l'est de l'Ukraine ont perdu le contrôle d'une partie du village de Rassypnoïe où se trouvent des débris du Boeing 777 malaisien, a appris l'agence RIA Novosti auprès des insurgés.

"Un combat se poursuit aux alentours de Rassypnoïe. Les parties ont recours aux chars et aux armes automatiques. Nous ne contrôlons qu'une partie du village", a indiqué un insurgé.

Le chef de l'état-major des forces d'autodéfense populaire de la république autoproclamée de Donetsk a de son côté souligné que l'armée régulière avait essuyé de lourdes pertes.

En outre, des combats de rue se poursuivent à Chakhtersk (région de Donetsk).

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (est de l'Ukraine) sans laisser de survivants. Il est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les insurgés.

Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала