MH17: les experts renoncent à inspecter les lieux du crash

S'abonnerTelegram
Le groupe de policiers et d'experts internationaux arrivés lundi matin sur les lieux du crash du Boeing 777 malaisien ont renoncé à entamer l'enquête et sont retournés à Donetsk pour des raisons de sécurité, a appris l'agence RIA Novosti auprès d'une source au sein de la délégation de l'OSCE.

Le groupe de policiers et d'experts internationaux arrivés lundi matin sur les lieux du crash du Boeing 777 malaisien ont renoncé à entamer l'enquête et sont retournés à Donetsk pour des raisons de sécurité, a appris l'agence RIA Novosti auprès d'une source au sein de la délégation de l'OSCE.

Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine>>

Chargé de mener une enquête sur les circonstances du crash aux alentours de la ville de Torez, dans la région de Donetsk, le groupe comprend des experts néerlandais et autrichiens ainsi que des policiers néerlandais. Arrivés sur les lieux du crash du Boeing malaisien, les spécialistes ont constaté qu'il était dangereux d'y mener l'enquête.

Le vice-président du Conseil des ministres de la République autoproclamée de Donetsk Vladimir Antioufeïev a assuré lors d'un point de presse que les autorités de la région mettraient tout en œuvre pour créer des conditions favorables au travail des experts, et a accusé Kiev de dissimuler les causes du crash.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (est de l'Ukraine) sans laisser de survivants. Il est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les insurgés.

Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала