Exercices russes : une réaction au renforcement de la défense de l'Otan (Rasmussen)

S'abonnerTelegram
Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a lié les exercices militaires russes qui viennent de commencer dans la région de Kaliningrad aux mesures adoptées par l'Alliance pour renforcer la défense des allies.

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a lié mardi les exercices militaires russes qui viennent de commencer dans la région de Kaliningrad aux mesures adoptées par l'Alliance pour renforcer la défense des allies.

"J'ai compris de la déclaration russe qu'ils (les Russes) considèrent leurs exercices comme une sorte de réponse aux mesures que nous adoptons pour renforcer notre défense collective", a déclaré M.Rasmussen lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Et d'ajouter que tous les exercices militaires n'étaient pas forcément offensifs ni provocateurs, à plus forte raison si leurs objectifs sont transparents.

Les exercices de l'armée russe qui se déroulent à présent dans la région de Kaliningrad, enclave russe entre la Lituanie et la Pologne, parallèlement aux manœuvres européennes de l'Otan Saber Strike-2014 et Baltops -2014, impliquent les forces navales, les troupes aéroportées et l'aviation.

Suite à l'aggravation de la situation en Ukraine, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a signalé une intensification "inédite" des activités militaires des Etats-Unis et de l'Otan en Europe Orientale, à proximité des frontières de la Russie. Le président américain Barack Obama a fait savoir auparavant que les Etats-Unis entendaient renforcer leur présence militaire dans l'est de l'Europe et se proposaient de garantir la sécurité non seulement des pays membres de l'Otan, mais aussi celle de leurs alliées ne faisant pas partie de l'Alliance, notamment l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала