Russie: la loi ne reconnaît ni ethnie, ni religion (Poutine)

© RIA Novosti . Sergei Guneev / Accéder à la base multimédiaLe président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence du Front populaire panrusse
Le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence du Front populaire panrusse - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Nul ne peut invoquer sa confession religieuse ni son appartenance ethnique pour obtenir un statut social privilégié, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence du Front populaire panrusse (FPP), mouvement pro-Kremlin créé en 2011.

Nul ne peut invoquer sa confession religieuse ni son appartenance ethnique pour obtenir un statut social privilégié, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence du Front populaire panrusse (FPP), mouvement pro-Kremlin créé en 2011. 
 
"Il n'existe qu'une seule approche juste: tous les citoyens de la Russie sont égaux indépendamment de leur confession et de leur appartenance ethnique. Cela signifie que tout le monde doit respecter nos lois et les interpréter de façon absolument identique. Tout le monde doit assumer la même responsabilité en cas de violation de ces lois, indépendamment de son appartenance nationale, ethnique ou religieuse", a affirmé le président russe en commentant les interventions des participants de la conférence.
 
"Nul ne doit se retrancher derrière ses particularismes pour réclamer des droits particuliers", a conclu le chef de l'Etat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала