Nucléaire iranien: accord de Genève, une "erreur historique" (Netanyahu)

S'abonnerTelegram
L'accord conclu dimanche à Genève sur le nucléaire iranien est une "erreur historique", a déclaré dimanche aux journalistes le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

L'accord conclu dimanche à Genève sur le  nucléaire iranien est une "erreur historique", a déclaré dimanche aux journalistes le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Ce qui a été conclu à Genève n'est pas un accord historique, mais une erreur historique. Le monde est devenu plus dangereux, car le régime le plus dangereux au monde a fait un pas significatif vers l'acquisition de l'arme la plus dangereuse au monde" a affirmé le chef du gouvernement israélien.

"Les grandes puissance du monde ont pour la première fois accepté que l'Iran enrichisse de l'uranium. Les sanctions ont été levées en échange de concessions cosmétiques de la part de l'Iran", a poursuivi le premier ministre.

Selon lui, comme le régime iranien s'était engagé à détruire Israël, ce dernier a le droit de se défendre contre toute menace.
"Je proclame au nom du gouvernement qu'Israël ne laissera pas l'Iran se doter de capacités militaires nucléaires", a insisté M. Netanyahu.

Après d'âpres négociations, les grandes puissances et l'Iran ont annoncé dans la nuit de samedi à dimanche être parvenus à un accord au terme duquel Téhéran acceptera de limiter son programme nucléaire en échange d'un allègement des sanctions économiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала