Union douanière: possible afflux de marchandises de l'UE via l'Ukraine

S'abonnerTelegram
Le premier ministre ukrainien Nikolaï Azarov comprend les craintes de la Russie concernant un afflux possible de marchandises européennes vers les pays de l'Union douanière via l'Ukraine, mais estime que ce risque pourrait être réduit pratiquement à zéro.

Le premier ministre ukrainien Nikolaï Azarov comprend les craintes de la Russie concernant un afflux possible de marchandises européennes vers les pays de l'Union douanière via l'Ukraine, mais estime que ce risque pourrait être réduit pratiquement à zéro. 

"La partie russe craint que des marchandises européennes n'envahissent l'Union douanière en cas de mise en place d'une zone de libre-échange entre l'Ukraine et l'UE, car un accord de libre-échange est également en vigueur entre l'Ukraine et les pays membres de l'Union douanière", a déclaré le chef du gouvernement ukrainien.

"Ces craintes sont-elles justifiées?", a-t-il demandé.

"Théoriquement oui. Mais pratiquement, elles peuvent être réduites à zéro si l'on utilise les mécanismes définis par l'OMC, par exemple les certificats d'origine ou les postes conjoints de contrôle douanier", a indiqué vendredi le premier ministre sur sa page Facebook.

Le 22 août, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que l'Union douanière (Biélorussie, Kazakhstan, Russie) serait obligée de prendre des mesures de protection si l'Ukraine signait un accord d'association avec l'UE.

Cette déclaration a provoqué une vive réaction de Bruxelles qui a accusé la Russie de faire pression sur Kiev pour le contraindre à renoncer à la signature d'un accord d'association avec l'UE. Selon le porte-parole de la Commission européenne John Clancy, la signature éventuelle de cet accord entre Kiev et Bruxelles pousse Moscou à multiplier ses menaces à l'adresse de l'Ukraine. 

Cette réaction de l'exécutif communautaire a amené le ministère russe des Affaires étrangères à déclarer que Moscou ne s'opposait pas au "choix européen" de l'Ukraine et n'imposait pas à cette dernière sa volonté en matière d'adhésion à l'Union douanière.

Cette Union a été lancée le 6 juillet 2012 avec l'entrée en vigueur d'un Code douanier commun aux trois pays. Le 1er janvier 2012, les trois membres de l'Union douanière ont formé un Espace économique uni, caractérisé par des règles communes régissant les activités de leurs milieux d'affaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала