Commerce: l'UE accuse la Russie de créer des problèmes pour l'Ukraine

S'abonnerTelegram
La Commission européenne a accusé la Russie de vouloir créer des problèmes commerciaux pour l'Ukraine, mais les experts russes estiment que ces accusations sont dépourvues de fondements.

La Commission européenne a accusé la Russie de vouloir créer des problèmes commerciaux pour l'Ukraine, mais les experts russes estiment que ces accusations sont dépourvues de fondements.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi 22 août que si l'Ukraine signait un accord d'association avec l'UE, l'Union douanière (Russie, Biélorussie et Kazakhstan) serait obligée de prendre des mesures de protection.

"Toute menace économique russe dirigée contre l'Ukraine et liée à la signature éventuelle d'un accord d'association avec l'UE est inadmissible", a déclaré vendredi à Bruxelles le porte-parole de la Commission européenne John Clancy.

Les déclarations de ce genre visent à encourager l'Ukraine, estime Dmitri Abzalov, expert du Centre de la conjoncture politique (Moscou).

"Il ne fait aucun doute que l'Union européenne n'arrivera pas à intégrer l'Ukraine au cours des prochaines années. Par conséquent, elle ne pourra pas non plus offrir d'avantages substantiels à cette dernière. L'UE s'efforce donc de compenser l'absence de ces avantages par un soutien politique supplémentaire", affirme l'expert.

Bruxelles a qualifié de "menaces" les démarches légitimes entreprises par la Russie pour défendre son économie, souligne Alexeï Moukhine, directeur du Centre d'informations politiques.

Selon lui, la mise en place d'une zone de libre-échange entre l'Ukraine et l'UE entraînerait une révision des accords commerciaux entre Moscou et Kiev.

"Ce n'est pas parce que l'Ukraine envisage de signer un accord d'association avec l'Europe que la Russie doit négliger ses intérêts nationaux et économiques. L'Union douanière défend en premier lieu ses propres intérêts. Ceux des autres pays viennent après. L'Ukraine doit en tenir compte", estime M. Moukhine.

Les experts sont persuadés que Moscou et Kiev parviendront à régler seuls leurs différends.

"L'ingérence de Bruxelles ne ferait qu'aggraver la situation", a conclu Dmitri Abzalov.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала