Isinbayeva taxée d'homophobie: "des paroles mal interprétées"

S'abonnerTelegram
La perchiste russe Yelena Isinbayeva, taxée d'homophobie après avoir soutenu jeudi en anglais la loi russe sanctionnant la propagande de l'homosexualité auprès des enfants mineurs, affirme que ses paroles ont été mal interprétées.

Cette dépêche pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans, selon la législation russe. 

La perchiste russe Yelena Isinbayeva, taxée d'homophobie après avoir soutenu jeudi en anglais la loi russe sanctionnant la propagande de l'homosexualité auprès des enfants mineurs, affirme que ses paroles ont été mal interprétées.

"L'anglais n'est pas ma langue maternelle, on a mal interprété mes paroles de jeudi. Je voulais dire que les gens doivent respecter les lois du pays où ils se trouvent en visite. Je respecte les autres athlètes et je suis contre toute discrimination homophobe qui est contraire à la Charte olympique", a indiqué vendredi Yelena Isinbayeva, ambassadrice du Comité international olympique (CIO).

Yelena Isinbayeva, qui a décroché jeudi à Moscou son troisième titre mondial au saut à la perche, a exprimé son soutien à la loi russe interdisant la propagande des relations homosexuelles auprès des mineurs lors d'une conférence de presse. Elle a notamment déclaré que les athlètes qui participeront aux Jeux olympiques d'hiver 2014 à Sotchi (Russie) devraient respecter cette loi. Elle a en outre condamné les participants aux Championnats du monde d'athlétisme de Moscou qui avaient peint leurs ongles aux couleurs de l'arc-en-ciel en signe de soutien aux homosexuels.

La championne d'heptathlon des Jeux du Commonwealth de New Delhi Louise Hazel a appelé vendredi le CIO à priver Isinbayeva de son statut d'ambassadrice des Jeux olympiques de la Jeunesse.

Ces derniers jours, plusieurs personnalités politiques et culturelles occidentales ont évoqué la possibilité de boycotter les JO 2014 de Sotchi en raison des lois russes interdisant la "propagande de l'homosexualité" auprès des mineurs ainsi que l'adoption d'enfants russes par des couples homosexuels étrangers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала