Attentats/Syrie: le projet de déclaration russe bloqué au CS de l'Onu

S'abonnerTelegram
La Russie n'a pas réussi à obtenir l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d'une déclaration condamnant l'attentat terroriste survenu le 6 août dans une banlieue de la capitale syrienne, a appris RIA Novosti auprès de la représentation permanente russe à l'Onu.

La Russie n'a pas réussi à obtenir l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d'une déclaration condamnant l'attentat terroriste survenu le 6 août dans une banlieue de la capitale syrienne, a appris RIA Novosti auprès de la représentation permanente russe à l'Onu.  

Le texte du document en question n'a pas été divulgué, toutefois le service de presse de la représentation précise que "le projet n'a pas été avalisé, une série de délégations ayant émis des amendements visant à torpiller son adoption".  

Jaramana, la banlieue du sud-est de Damas à dominante druze et chrétienne, a été le théâtre mardi soir d'un attentat à la voiture piégée. Cette seconde attaque en deux semaines a fait 18 morts et plusieurs dizaines de blessés.  

La diplomatie russe a condamné cette attaque terroriste, exhortant les pays bénéficiant d'une influence sur les extrémistes sévissant dans la région à contraindre ces derniers à arrêter immédiatement les violences.   

Dans ce contexte, le porte-parole de l'Onu Martin Nesirky a rappelé mercredi 7 août que la Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme Navy Pillay avait exigé que les auteurs des attaques terroristes en Syrie répondent de leurs actes.  

Déchirée par un conflit civil depuis plus de deux ans, la Syrie est régulièrement frappée par des attaques terroristes, dont la première remonte à décembre 2011. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала