Nucléaire iranien: l'OTSC contre le recours à la force

© © Sémhur / Wikimedia Commons Carte des principaux sites du programme nucléaire iranien
Carte des principaux sites du programme nucléaire iranien - Sputnik Afrique
Les pays de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) jugent inacceptable une résolution militaire du dossier nucléaire iranien, indique une déclaration conjointe des chefs de diplomatie de l'OTSC signée lundi à Bichkek (Kirghizstan).

Les pays de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) jugent inacceptable une résolution militaire du dossier nucléaire iranien, indique une déclaration conjointe des chefs de diplomatie de l'OTSC signée lundi à Bichkek (Kirghizstan).

"Un scénario de confrontation sur fond d'instabilité au Proche-Orient et en Afrique du nord serait lourd de conséquences imprévisibles pour la communauté internationale. Dans ce contexte, les Etats membres de l'OTSC appellent à faire preuve de responsabilité et de retenue, et à appliquer invariablement les résolutions du Conseil de sécurité concernant l'Iran", lit-on dans la déclaration.

Le document souligne "le droit incontestable de chaque Etat signataire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de développer son nucléaire civil, y compris d'effectuer des travaux d'enrichissement sous le contrôle multiforme de l'AIEA".

Les ministres des Affaires étrangères considèrent que l'adoption de sanctions unilatérales contre l'Iran constitue une mesure contreproductive.

Les Etats-Unis et d'autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

L'Iran fait actuellement l'objet de sanctions instaurées par quatre résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

L'OTSC est une organisation à vocation politico-militaire créée en 2002 et qui regroupe l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала