Syrie: Moscou rejette les ultimatums de l'opposition

Moscou qualifie d'inacceptables les ultimatums de l'opposition syrienne concernant la position russe sur la Syrie, a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID), Alexandre Loukachevitch.

Moscou qualifie d'inacceptables les ultimatums de l'opposition syrienne concernant la position russe sur la Syrie, a déclaré lundi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID), Alexandre Loukachevitch.

"Nous considérons comme inadmissible un tel comportement de l'opposition syrienne armée intransigeante au nom de laquelle des ultimatums lugubres sont proférés. Nous réitérons qu'il serait inacceptable de lier l'avenir de la Syrie avec ceux qui misent sur la force et des méthodes ouvertement terroristes", a souligné le diplomate.

Et de rappeler que dimanche 11 novembre, le Conseil militaire présidant l'Armée syrienne libre (ASL) avait lancé sur internet un ultimatum de 72 heures aux diplomates et autres ressortissants étrangers, délai durant lequel ils doivent quitter la Syrie.

Les rebelles ont également demandé aux pays étrangers et aux entreprises arabes et étrangères de cesser tout contact avec le régime et de rapatrier leurs employés. Au-delà de cet ultimatum, les étrangers seront considérés comme des soutiens et des complices du régime de Bachar el-Assad et seront pris pour cible en tant que tels.

"Par ailleurs, le porte-parole du commandement général de l'Armée syrienne libre, Fahad Al Masri, a lancé des menaces à l'endroit de la Fédération de Russie, en déclarant notamment que si la Russie ne change pas de position sur la question syrienne, elle sera considérée comme +Etat ennemi+", a indiqué M.Loukachevitch.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала