Film anti-islam: une manifestation monstre au Pakistan

S'abonnerTelegram
Plus de 30.000 personnes sont descendues samedi dans les rues de la ville pakistanaise de Karachi pour protester contre la création du film anti-islamique "Innocence des musulmans" aux Etats-Unis et la publication de caricatures du prophète Mahomet par un hebdomadaire français, rapporte la chaîne Geo TV.

Plus de 30.000 personnes sont descendues samedi dans les rues de la ville pakistanaise de Karachi pour protester contre la création du film anti-islamique "Innocence des musulmans" aux Etats-Unis et la publication de caricatures du prophète Mahomet par un hebdomadaire français, rapporte la chaîne Geo TV.

Les représentants de différents partis et mouvements, islamistes aussi bien que pro-gouvernementaux, se sont rassemblés au centre de la ville. Les protestataires brandissant des drapeaux islamiques ont organisé une marche dans la rue principale de Karachi sous la direction du mufti Muneeb-ur-Rehman. Ils ont appelé à pendre le créateur du film "Innocence des musulmans".

Il s'agit de la première manifestation d'envergure à Karachi où les marches de protestation ont jusqu'ici été interdites pour des raisons de sécurité, selon la chaîne Geo TV. Cette fois, le gouverneur de la province Sind Ishratul Ebad a autorisé la marche, a annoncé samedi matin un représentant du parti Pakistan Sunni Tahrik.

Le 21 septembre dernier, les participants à la "Journée de l'amour du prophète", organisée au Pakistan en signe de protestation contre le film "L'Innocence des musulmans", se sont livrés à des actes de violence et ont incendié des cinémas à Peshawar, Multan, Karachi et Rawalpindi. Les troubles auraient fait 15 blessés.

Islamabad a aussi connu plusieurs manifestations d'envergure. Le 20 septembre, la foule a tenté de pénétrer sur le territoire de l'enclave diplomatique pour s'attaquer à l'ambassade des Etats-Unis. Les islamistes locaux ont exigé que Washington présente des excuses aux musulmans et que l'ambassadeur américain à Islamabad soit immédiatement expulsé.

Des extraits du film amateur produit aux Etats-Unis, "L'innocence des musulmans", ont provoqué un tollé dans le monde musulman. Depuis le 11 septembre, jour de la mise en ligne d'un extrait du film jugé présente le prophète Mahomet sous un jour défavorable, une vague de protestations secoue plusieurs pays musulmans, dont l'Egypte, la Libye, la Tunisie, le Yémen, le Soudan, l'Afghanistan et le Pakistan.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала