Magnitski: vers l'approbation de la "liste noire" par le Parlement européen

S'abonnerTelegram
La commission des affaires étrangères du Parlement européen a approuvé jeudi le rapport de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE) recommandant au Conseil de l'UE de refuser les visas aux fonctionnaires russes impliqués dans la mort de l'avocat Sergueï Magnitski.

La commission des affaires étrangères du Parlement européen a approuvé jeudi le rapport de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE) recommandant au Conseil de l'UE de refuser les visas aux fonctionnaires russes impliqués dans la mort de l'avocat Sergueï Magnitski.

En octobre, ce rapport présenté par Kristiina Ojuland, membre de l'ALDE, troisième groupe parlementaire, sera soumis à l'approbation de l'ensemble du Parlement européen, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole de l'ALDE.

Le délégué permanent russe auprès de l'Union européenne Vladimir Tchijov a prévenu auparavant que si l'UE décidait, à l'instar des Etats-Unis, d'interdire de visas les personnes figurant sur la "liste Magnitski", cela ne manquerait pas de se répercuter de façon négative sur les relations entre la Russie et l'UE. Le diplomate a toutefois espéré que "le bon sens prendrait finalement le dessus" au moment de la prise de décision par l'Union européenne.

Arrêté pour complicité d'évasion fiscale, le juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management Sergueï Magnitski est décédé en détention provisoire dans une prison de Moscou en novembre 2009, faute d'avoir reçu des soins médicaux. Sa mort a provoqué un fort retentissement en Russie et dans le reste du monde.

Dressée par le sénateur américain Benjamin L.Cardin, la "liste Magnitski" nourrit de vives discussions en Europe, dont certains pays sont prêts à décréter des sanctions économiques et de visa à l'encontre des responsables russes qui y figurent.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала