Syrie: l'armée lance sa contre-offensive à Alep

S'abonnerTelegram
Les troupes fidèles au régime de Bachar el-Assad ont lancé samedi leur contre-offensive pour déloger les rebelles à Alep (nord), deuxième ville du pays et sa capitale économique, rapportent les médias européens citant l'Observatoire syrien des droits de l'homme basé à Londres.

Les troupes fidèles au régime de Bachar el-Assad ont lancé samedi leur contre-offensive pour déloger les rebelles à Alep (nord), deuxième ville du pays et sa capitale économique, rapportent les médias européens citant l'Observatoire syrien des droits de l'homme basé à Londres.

"Les renforts qui se sont massés au cours de ces derniers jours aux abords d'Alep se sont dirigés vers le quartier Salaheddine, qui compte le plus grand nombre de rebelles. On peut dire que l'assaut a commencé ", a annoncé le président de l'OSDH Rami Abdel Rahmane contacté au téléphone par l'AFP.

Auparavant, un témoin sur place a fait savoir à RIA Novosti que les rebelles de l'Armée syrienne libre, bloqués à Salaheddine, avaient tenté une sortie mais avaient été repoussés par les militaires pro-régime.

Les autorités syriennes, aussi bien que l'opposition anti-Assad, considèrent la ville d'Alep comme l'enjeu crucial du conflit. Une victoire des forces loyalistes à Alep permettra au gouvernement d'étendre son contrôle sur l'ensemble des grandes villes du pays. Pour leur part, les anti-Assad cherchent à créer la soi-disant "zone de sécurité" s'étendant le long de la frontière turque dans le nord-ouest du pays, qui devrait inclure les villes d'Alep et d'Idlib.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation sans précédent du régime du président actuel Bachar el-Assad. Selon diverses estimations, le conflit dans le pays a déjà fait entre 16.000 et 19.000 morts, ainsi que près de 230.000 réfugiés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала