Lettonie/occupation nazie: les antifascistes pour une commémoration nationale

S'abonnerTelegram
L'Union lettone contre le nazisme a proposé au parlement national de proclamer le 1er juillet, jour de l'entrée des troupes nazies à Riga, Journée de la mémoire et du deuil, a annoncé lundi à RIA Novosti le président de l'Union Janis Kuzins.

L'Union lettone contre le nazisme a proposé au parlement national de proclamer le 1er juillet, jour de l'entrée des troupes nazies à Riga, Journée de la mémoire et du deuil, a annoncé lundi à RIA Novosti le président de l'Union Janis Kuzins.

Selon M.Kuzins, le 1er juillet de chaque année, plusieurs organisations lettones de droite célèbrent l'entrée des troupes allemandes à Riga en 1941. En 2012, la marche censée commémorer l'invasion nazie a réuni environ 50 personnes, dont certaines portaient des croix gammées sur le bras.

"De telles célébrations sapent le prestige de la Lettonie aux yeux de la communauté internationale. Cela découle du fait que le gouvernement letton n'arrive toujours pas à formuler sa position à l'égard de cette date, bien que le 17 juillet soit officiellement défini comme étant le jour de l'occupation du pays par l'URSS et que tous les hommes politiques affirment unanimement qu'une occupation a été remplacée par une autre", a expliqué M.Kuzins.

Le gouvernement letton estime que le pays s'est trouvé sous occupation soviétique de 1940 à 1991. La Russie, en tant qu'héritière de l'Union soviétique, rejette catégoriquement cette position de Riga et ne reconnaît pas l'occupation de la république balte par l'URSS.

L'attitude controversée des autorités lettones à l'égard du nazisme et du passé soviétique du pays constitue depuis la chute de l'URSS un des points les plus douloureux dans les relations entre Moscou et Riga.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала