Bouclier: Moscou n'exclut pas une frappe préventive

© RIA Novosti . Aleksandre Utkine / Accéder à la base multimédiaNikolaï Makarov
Nikolaï Makarov - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La Russie pourrait frapper de manière préventive les systèmes de défense antimissile en Europe si la situation autour du bouclier européen s'aggrave, a déclaré jeudi le général Nikolaï Makarov, chef d'Etat-major général des Forces armées russes.

La Russie pourrait frapper de manière préventive les systèmes de défense antimissile en Europe si la situation autour du bouclier européen s'aggrave, a déclaré jeudi le général Nikolaï Makarov, chef d'Etat-major général des Forces armées russes.

"Compte tenu du caractère déstabilisant du bouclier antimissile européen, (…) la décision de porter une frappe préventive (…) pourrait être prise (par l'État-major russe) si la situation devait s'aggraver", a déclaré le général lors de la conférence internationale sur la défense antimissile à Moscou.

Selon le général, Moscou pourrait utiliser à ces fins les missiles de type Iskander, dont le déploiement dans la région de Kaliningrad, enclave russe au cœur de l'Europe, a été à plusieurs reprises évoqué par les autorités du pays.

Les Etats-Unis et l'Otan mettent en place en Europe un bouclier antimissile commun. L'Otan et la Russie ont convenu lors du sommet de Lisbonne en 2010 de coopérer sur le projet d'ABM européen, mais les négociations se sont retrouvées dans l'impasse. Le gouvernement américain a refusé de fournir des garanties juridiques attestant que le système déployé ne serait pas dirigé contre les forces de dissuasion russes.

Le président Dmitri Medvedev a annoncé que Moscou serait contraint de mettre en œuvre un ensemble de mesures pour riposter au déploiement du bouclier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала