Le Qatar dément armer l'opposition syrienne

S'abonnerTelegram
Le Qatar ne fournit pas d'armes à l'opposition syrienne, a déclaré mercredi à Doha le premier ministre qatari Hamad ben Jassim Al Thani.

Le Qatar ne fournit pas d'armes à l'opposition syrienne, a déclaré mercredi à Doha le premier ministre qatari Hamad ben Jassim Al Thani.

"Nous n'avons pas livré d'armes aux opposants syriens et comptons toujours sur le succès du plan de paix de Kofi Annan", a indiqué le chef du gouvernement qatari intervenant lors d'une conférence de presse organisée au terme de la réunion de la commission ministérielle de la Ligue arabe pour la Syrie.

Dans le même temps, M.Al Thani estime que le gouvernement syrien ne s'empressera pas de remplir les engagements assumés vis-à-vis de l'émissaire.

Pour sa part, le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a fait savoir que la commission "apportait son entier soutien au plan de Kofi Annan".

La réunion a coïncidé avec le début de la mission du premier groupe d'observateurs internationaux chargés de suivre la mise en œuvre du plan Annan destiné à régler la crise syrienne. Outre l'arrêt des hostilités, ce plan prévoit le droit de manifester pacifiquement et la libération des prisonniers politiques.

Depuis plus d'un an, la Syrie est le théâtre d'une contestation populaire inédite. Selon les données de l'Onu, le nombre total des victimes de la confrontation entre les forces gouvernementales et l'opposition armée a dépassé 9.000 personnes. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 militaires et policiers syriens, ainsi que 3.200 civils, ont été tués par des bandits financés de l'étranger.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала