Libye: les membres du CNT s'engagent à ne pas briguer le pouvoir

S'abonnerTelegram
Tous les membres du Conseil national de transition (CNT) sont obligés de spécifier début janvier par écrit leur refus de prendre part au futur organe législatif libyen, l'Assemblée nationale, et au prochain gouvernement du pays, ont annoncé mercredi les médias arabes, se référant à une décision du CNT adoptée mardi à Benghazi.

Tous les membres du Conseil national de transition (CNT) sont obligés de spécifier début janvier par écrit leur refus de prendre part au futur organe législatif libyen, l'Assemblée nationale, et au prochain gouvernement du pays, ont annoncé mercredi les médias arabes, se référant à une décision du CNT adoptée mardi à Benghazi.

Outre le refus de participer aux nouvelles administrations, les membres du CNT - qui est actuellement l'unique organe du pouvoir centralisé dans le pays - doivent présenter au Conseil une information exhaustive sur leur fortune personnelle.

Ces mesures ont été adoptées par le CNT à la suite de manifestations massives organisées à Tripoli et à Benghazi. Les manifestants ont réclamé la "transparence" lors des élections à l'Assemblée nationale afin "d'empêcher les partisans de l'ex-guide de la Jamahiriya, Mouammar Kadhafi, d'accéder au pouvoir".

Le CNT devrait être dissous en juin prochain après les élections à l'Assemblée constituante chargée de préparer la nouvelle constitution du pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала