PO: les BRICS contre toute intervention extérieure

S'abonnerTelegram
Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) doivent renforcer la coopération sur les problèmes du Proche-Orient pour garantir un développement durable à la région et exclure toute intervention étrangère, a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise Liu Weimin.

Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) doivent renforcer la coopération sur les problèmes du Proche-Orient pour garantir un développement durable à la région et exclure toute intervention étrangère, a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie chinoise Liu Weimin.

"Les pays du groupe BRICS doivent conjuguer leurs efforts pour faire baisser la tension au Proche-Orient, soutenir les processus politiques engagés par les Etats de la région et encourager la coopération politique", a souligné le diplomate.

Et d'ajouter que les BRICS devaient aussi s'opposer à toute ingérence, notamment armée, (…) dans la politique intérieure des pays de la région.

Moscou a accueilli jeudi les vice-ministres des Affaires étrangères des BRICS pour échanger sur les problèmes du Proche-Orient. La Chine y était représentée par son chef adjoint de la diplomatie Zhang Zhijun.

Dans une déclaration conjointe, les vice-ministres des Affaires étrangères des BRICS ont appelé au lancement immédiat de négociations entre toutes les parties du conflit syrien, dans le cadre des initiatives de la Ligue arabe. Par ailleurs, ils ont mis en garde contre toute intervention étrangère, non-conforme à la Charte des Nations unies, dans le conflit syrien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала