Libye: la tragédie ne fait que commencer (Chavez)

© RIA NovostiLe président vénézuélien Hugo Chavez
Le président vénézuélien Hugo Chavez - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La chute du régime de Mouammar Kadhafi entraînera de graves conséquences pour la Libye, en proie à une contestation populaire meurtrière depuis le 15 février dernier, estime le président vénézuélien Hugo Chavez cité par les agences occidentales.

La chute du régime de Mouammar Kadhafi entraînera de graves conséquences pour la Libye, en proie à une contestation populaire meurtrière depuis le 15 février dernier, estime le président vénézuélien Hugo Chavez cité par les agences occidentales.

"La tragédie libyenne n'est pas terminée avec le renversement du gouvernement de Kadhafi. En fait, elle ne commence que maintenant", a déclaré le leader vénézuélien, un des soutiens les plus fidèles du dictateur déchu.

Selon M.Chavez, l'ambassade du Venezuela en Libye a été "attaquée et totalement mise à sac" au cours de l'offensive rebelle contre la capitale libyenne.

"Il faut exiger le respect de la vie de notre ambassadeur et de tout le personnel qui travaille là-bas", a déclaré M. Chavez lors d'une conférence de presse à Caracas à l'occasion d'une visite du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Le 22 août, les insurgés libyens se sont finalement emparés de la capitale du pays, Tripoli, après des mois d'une contestation populaire acharnée. Toutefois, jusqu'à présent, les rebelles n'ont réussi à retrouver aucun responsable du régime au pouvoir. Le sort du dictateur libyen Mouammar Kadhafi et de son fils Saif al-Islam reste inconnu pour le moment.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала