Libye: Moscou dénonce la fourniture d'armes françaises aux rebelles

S'abonnerTelegram
La livraison d'armes aux rebelles libyens par la France constituerait une violation grossière de la résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

La livraison d'armes aux rebelles libyens par la France constituerait une violation grossière de la résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

"Nous avons aujourd'hui demandé à nos collègues français si l'information faisant état de la fourniture d'armes par la France aux rebelles libyens correspondait à la vérité. Nous attendons la réponse. Si cette information se confirme, on pourra parler d'une violation grossière de la résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'Onu", a-t-il indiqué jeudi aux journalistes.

Le quotidien Le Figaro a rapporté mercredi que Paris avait clandestinement livré des armes aux tribus berbères vivant dans les montagnes au sud de Tripoli. Selon une source citée par le journal, il s'agit de lance-roquettes, fusils d'assaut, mitrailleuses et missiles antichar Milan.

Les autorités militaires françaises ont partiellement confirmé ces informations. D'après le porte-parole de l'état-major, le colonel Thierry Burkhard, ces "armements légers d'infanterie" ont été largués début juin sur la région du djebel Nefoussa.

La fourniture d'armes françaises à la rébellion libyenne a provoqué une vive protestation de la part de l'Union africaine (UA). Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a estimé mercredi que les actions de la France pouvaient placer la Libye dans une situation similaire à celle de la Somalie, qui a cessé d'exister en tant qu'Etat unifié depuis la chute du régime dictatorial de Mohamed Siad Barre en 1991.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала