Réunion extraordinaire des parties à la Convention sur la sûreté nucléaire

© RIA NovostiFukushima-1
Fukushima-1 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les États parties à la Convention sur la sûreté nucléaire ont décidé jeudi d'organiser une réunion extraordinaire en août 2012 pour discuter des causes et des conséquences de l'accident de la centrale nucléaire nipponne Fukushima-1, rapporte l'agence japonaise Kyodo.

Les États parties à la Convention sur la sûreté nucléaire ont décidé jeudi d'organiser une réunion extraordinaire en août 2012 pour discuter des causes et des conséquences de l'accident de la centrale nucléaire nipponne Fukushima-1, rapporte l'agence japonaise Kyodo.

La décision a été prise lors de la réunion des États parties à la Convention, qui s'est déroulée à Vienne, au siège de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

L'accident de la centrale Fukushima "souligne la nécessité d'envisager de nouveaux défis et l'importance suprême de la sécurité dans l'utilisation de l'énergie nucléaire", précise un communiqué, publié à l'issue de la réunion.

D'après ce dernier, la prochaine conférence aura pour but une analyse des événements qui se sont produits dans la centrale de Fukushima et un échange d'avis sur les répercussions de l'accident et sur les mesures décrétées par les pays participants en relation avec les événements au Japon.

Les réunions des pays participants à la Convention se tiennent habituellement tous les trois ans.

Depuis le violent séisme et le tsunami du 11 mars, la centrale Fukushima-1, située à seulement 250 km de Tokyo, enchaîne les accidents graves, faisant craindre une contamination radioactive dans l'archipel nippon.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала