L'ONU condamne la décision d'exécuter Tarek Aziz (officiel)

S'abonnerTelegram
L'Organisation des Nations unies dénonce la décision de la justice irakienne de condamner à mort Tarek Aziz, ancien bras droit du dictateur irakien Saddam Hussein, a annoncé mercredi Martin Nesirky, porte-parole du secrétaire général de l'ONU.

L'Organisation des Nations unies dénonce la décision de la justice irakienne de condamner à mort Tarek Aziz, ancien bras droit du dictateur irakien Saddam Hussein, a annoncé mercredi Martin Nesirky, porte-parole du secrétaire général de l'ONU.

"La position des Nations unies sur la peine de mort est bien connue: nous sommes hostiles à ce type de peine. Dans ce cas concret, comme dans tous les autres, nous souhaitons que la peine de mort ne soit pas appliquée", a-t-il déclaré.

La Russie, l'Union européenne, le Vatican et certains autres Etats et organisations avaient antérieurement demandé aux autorités irakiennes de ne pas exécuter le jugement prononcé contre Tarek Aziz.

Mardi, la Haute cour pénale irakienne a condamné à mort par pendaison trois collaborateurs les plus proches de Saddam Hussein: Tarek Aziz, l'ancien ministre de l'Intérieur et le secrétaire personnel du dictateur. La cour les a reconnus coupables des massacres de chiites en 1982 en réponse à l'attentat manqué contre le dictateur irakien. La peine doit être confirmée par le Conseil présidentiel avant d'être appliquée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала