Violences au Kirghizstan: l'OTSC accuse des organisations extrémistes

© RIA Novosti . Andrey Stenin / Accéder à la base multimédiaViolences au Kirghizstan
Violences au Kirghizstan - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des organisations extrémistes internationales sont à l'origine des affrontements interethniques meurtriers survenus dans la ville kirghize d'Och, a annoncé mercredi Nikolaï Bordiouja, secrétaire général de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

Des organisations extrémistes internationales sont à l'origine des affrontements interethniques meurtriers survenus dans la ville kirghize d'Och, a annoncé mercredi Nikolaï Bordiouja, secrétaire général de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

"Nous avons des preuves que les événements à Och ont été planifiés et exécutés par des membres d'organisations internationales extrémistes", a indiqué M. Bordiouja lors du forum international "Technologies de construction mécaniques" qui se tient actuellement à Joukovski, dans la région de Moscou.

Selon lui, les membres de ces organisations ont été directement impliqués dans les affrontements, notamment "dans les attaques contre des habitants kirghizes et les ouzbèkes, ainsi que dans des crimes religieux".

Dans la nuit du 10 au 11 juin, des affrontements armés ont éclaté à Och entre la population kirghize et la minorité ouzbèque de la ville. Les troubles interethniques se sont poursuivis pendant une semaine, amenant les autorités à décréter l'état d'urgence à Och et à Djalal-Abad. Selon les informations officielles, les violences ont fait 275 morts, mais le bilan pourrait être beaucoup plus lourd.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала