Violences au Kirghizstan: une menace pour l'Asie centrale (Nazarbaïev)

© RIA Novosti . Сергей СубботинLe président kazakh Noursoultan Nazarbaïev
Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les conflits interethniques survenus au Kirghizstan représentent un danger pour toute la région centrasiatique, a annoncé le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev inaugurant mardi à Astana une conférence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sur la tolérance et la non-discrimination.

Les conflits interethniques survenus au Kirghizstan représentent un danger pour toute la région centrasiatique, a annoncé le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev inaugurant mardi à Astana une conférence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sur la tolérance et la non-discrimination. 

Les violences entre Kirghiz et Ouzbeks qui ont éclaté au Kirghizstan dans la nuit du 10 au 11 juin constituent un défi fondamental pour la stabilité dans la région et menacent tous les pays membres de l'OSCE, a souligné le chef de l'Etat kazakh.

"La conséquence la plus amère des conflits au Kirghizstan serait que des graines de méfiance soient semées entre d'autres peuples de la région", a ajouté M. Nazarbaïev.

"En principe, (ces troubles, ndlr) affaiblissent le front de la lutte contre le terrorisme international et l'extrémisme, dont la ligne de front passe dans l'Afghanistan voisin. Le chaos et la déstabilisation dans la région profitent aux trafiquants de drogue ainsi que de vendeurs d'armes et de personnes", a assuré le président kazakh.

Noursoultan Nazarbaïev estime qu'il est nécessaire de créer un Centre de l'OSCE chargé des questions de tolérance et de non-discrimination pour aider à résoudre ce genre de conflits interethniques.

"Je suis persuadé que l'activité d'une telle institution permettra d'établir un dialogue entre les différentes communautés ethniques et religieuses des pays de l'OSCE, de prévenir des conflits (…) et d'accroître l'efficacité de notre Organisation", a conclu le président.

Selon les données officielles actualisées, les troubles dans le sud de l'Etat kirghiz ont fait près de 290 morts et plus de 2.000 blessés. Le nombre des réfugiés kirghiz en Ouzbékistan voisin s'élève à 110.000.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала