Téhéran reproche à Moscou d'avoir gelé les livraisons de S-300 (TV iranienne)

© RIA Novosti . Mikhail Fomichev / Accéder à la base multimédiaLes missiles antiaériens russes S-300
Les missiles antiaériens russes S-300  - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Wahidi, a déclaré mardi que la livraison de missiles antiaériens russes S-300 à Téhéran n'allait à l'encontre ni des lois russes ni de la législation internationale et accusé Moscou d'avoir manqué à ses engagements, indique un communiqué mis en ligne sur le site de la chaîne de télévision iranienne Press TV.

Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Wahidi, a déclaré mardi que la livraison de missiles antiaériens russes S-300 à Téhéran n'allait à l'encontre ni des lois russes ni de la législation internationale et a accusé Moscou d'avoir manqué à ses engagements, indique un communiqué mis en ligne sur le site de la chaîne de télévision iranienne Press TV.

"La Russie est responsable du préjudice causé par le non-respect de ses engagements", a-t-il indiqué.

Le général a fait cette déclaration en réponse à la décision de Moscou de geler la livraison de missiles sol-air S-300 tombant sous le coup des nouvelles sanctions décrétées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran le 9 juin 2010.

Après avoir analysé la résolution du Conseil de sécurité contenant ces sanctions, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique a conclu que les mesures restrictives interdisaient la vente des S-300. Cette conclusion a par la suite été confirmée par le ministère russe Affaires étrangères.

En décembre 2005, Téhéran et Moscou ont signé un contrat de livraison de cinq systèmes de missiles S-300. Ce contrat n'a pas été complètement exécuté en raison de la protestation des Etats-Unis et d'Israël contre la vente d'armes à l'Iran. D'après les médias, la Russie a fourni à la partie iranienne des rampes de lancement, mais pas les missiles eux-mêmes.

Le système S-300 est destiné à la protection des ouvrages industriels, des centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km et d'anéantir des cibles terrestres au besoin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала