Afghanistan: Moscou appelle à détruire les plantations de pavot

© Sputnik . Tatiana Averkina, Igor MazuninLe directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov
Le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov - Sputnik Afrique
La communauté internationale doit prendre la décision de détruire les plantations de pavot somnifère en Afghanistan, a déclaré mercredi le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

La communauté internationale doit prendre la décision de détruire les plantations de pavot somnifère en Afghanistan, a déclaré mercredi le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

Moscou et Washington n'arrivent pas à s'entendre sur le démantèlement des plantations de cultures narcotiques en Afghanistan. A la différence des Etats-Unis et de l'OTAN persuadés que cette démarche privera les paysans afghans de leurs revenus, la Russie considère la destruction des plantations de pavot comme la mesure la plus efficace dans la lutte contre la production et le trafic de stupéfiants.

Selon M. Ivanov, les problèmes engendrés par l'héroïne afghane font peser une menace sur toute la planète. L'année dernière, l'Afghanistan a produit deux fois plus de drogue que le monde entier il y a dix ans.

D'après le FSKN, l'héroïne afghane emporte la vie d'environ 100.000 personnes chaque année. Ce nombre est supérieur à celui de victimes de la bombe atomique larguée sur Hiroshima. Chaque année, la drogue afghane tue 30.000 personnes en Russie.

Un forum international appelé à mettre en place une plate-forme commune de lutte contre ce fléau se tiendra les 9 et 10 juin à Moscou. Placé sous la devise "La production de stupéfiants afghans, un défi pour la communauté internationale", il réunira les experts les plus réputés et les chefs des services chargés de la lutte antidrogue, des responsables politiques et des journalistes, les représentants de l'ONU, de l'OTSC (Organisation du Traité de sécurité collective), de l'OTAN, de l'OCS (Organisation de coopération de Shanghai) et d'autres organisations internationales.

Convoqué à l'initiative de RIA Novosti, le forum se déroulera sous le patronage du Comité antidrogue russe (GAK), du Conseil pour la politique extérieure et de défense et de l'Institut de démographie et de développement régional.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала