Deux mosquées portées au patrimoine israélien: Moscou désapprouve

S'abonnerTelegram
La Russie juge d'inadmissible la décision de Tel Aviv d'inscrire deux mosquées en Cisjordanie au patrimoine national de l'Etat hébreu, et estime que cette démarche compliquera la reprise du dialogue de paix, a annoncé le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko.

La Russie juge d'inadmissible la décision de Tel Aviv d'inscrire deux mosquées en Cisjordanie au patrimoine national de l'Etat hébreu, et estime que cette démarche compliquera la reprise du dialogue de paix, a annoncé vendredi à Moscou le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko.

"Comme nous l'avons souvent répété, la Russie est par principe contre toute démarche susceptible de freiner le règlement israélo-palestinien et d'entraver la reprise du dialogue de paix entre les deux parties". Or, l'inscription de deux mosquées sur la liste des sites du patrimoine juif relève de ce type d'actions, a-t-il déclaré.

Le 21 février, le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu a déclaré en conseil des ministres qu'il voulait ajouter le tombeau de Rachel (mosquée de Belal Ibn Rabah) et le caveau des Patriarches (mosquée d'Ibrahim Hébron), situés en Cisjordanie, au patrimoine national juif. Or, les deux sites sont vénérés à la fois par les juifs et les musulmans.

Cette décision controversée de M.Netanyahu a provoqué un tollé dans le monde musulman. Depuis dimanche, Hébron est le théâtre d'affrontement entre les Palestiniens et les soldats israéliens.

Selon les médias occidentaux, vendredi la presse israélienne a pour sa part accusé le premier ministre d'avoir joué avec le feu et d'avoir "cédé aux pressions de l'extrême droite et du lobby colonisateur".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала