Russie/Etats-Unis: diviser par trois le nombre de vecteurs stratégiques (Medvedev) - 2

S'abonnerTelegram
La Russie et les Etats-Unis sont prêts à progresser dans la réduction des armes offensives stratégiques et étudient la possibilité de diviser par trois le nombre de leurs vecteurs, a annoncé le président russe Dmitri Medvedev.

NEW YORK, 24 septembre - RIA Novosti. La Russie et les Etats-Unis sont prêts à progresser dans la réduction des armes offensives stratégiques et étudient la possibilité de diviser par trois le nombre de leurs vecteurs, a annoncé le président russe Dmitri Medvedev.

"Nous sommes prêts à aller de l'avant, à diviser par plus de trois le nombre de vecteurs des armements offensifs stratégiques; ce dossier se trouve sur la table des négociations et nous l'examinons avec nos partenaires américains", a indiqué M.Medvedev lors du premier sommet du Conseil de sécurité de l'ONU sur le désarmement nucléaire et la non-prolifération.

Le président russe s'est dit prêt à travailler avec les Etats-Unis "sur les défis de la prolifération balistique".

"Nous espérons que tous les autres pays intéressés s'engageront également dans ce travail", a noté M.Medvedev.

Le président russe a dégagé plusieurs priorités dans cet effort.

"Premièrement, il faut continuer de perfectionner et de consolider le régime universel de non-prolifération et de désarmement, en s'appuyant sur des mécanismes internationaux, Traité de non-prolifération de l'arme nucléaire en tête", a-t-il indiqué.

"Il convient également de développer et de rendre universel le système des garanties de l'Agence internationale de l'énergie atomique", a estimé le président russe.

La deuxième priorité est, aux yeux de M.Medvedev, la signature et la ratification par les pays clés du Traité sur l'interdiction complète des essais nucléaires, ce qui permettra à ce document d'entrer en vigueur.

"C'est là un objectif de tout première importance", a souligné le président russe.

Troisièmement, il faut plus activement faire appel à de nouveaux mécanismes de non-prolifération, notamment la résolution 1540 sur la non-prolifération des ADM, et l'initiative globale de lutte contre les actes de terrorisme nucléaire, adoptées sur proposition de la Fédération de Russie et des Etats-Unis", a indiqué le chef de l'Etat russe.

Un règlement efficace du problème de la non-prolifération dépend de l'engagement constructif et intéressé de tous les pays, a-t-il estimé.

"Nous espérons que les efforts russo-américains dans ce domaine seront appuyés par tous les pays nucléaires. Les pays non-nucléaires doivent également remplir leurs engagements en matière de non-prolifération, ce qui constituera leur contribution à l'instauration à travers le monde d'un climat propice au désarmement nucléaire réel", a ajouté M.Medvedev.

Le président russe a assuré que Moscou était prêt à oeuvrer activement à l'avenir également au nom de la paix sur la planète.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала