Chasseurs pour le Brésil: les Rafale relèguent les Sukhoi russes à l'arrière plan (Vedomosti)

S'abonnerTelegram
Le Brésil a décidé d'acquérir des avions français Rafale, lit-on mercredi dans le quotidien Vedomosti.

Le Brésil a décidé d'acquérir des avions français Rafale, lit-on mercredi dans le quotidien Vedomosti.

Le président Luiz Inacio da Silva, dit Lula, a annoncé le début des négociations sur l'achat de nouveaux chasseurs fabriqués par la société Dassault. Les résultats de l'appel d'offres auquel ont participé, entre autres, le Su-35 russe, le F-18E/F américain et le Gripen NG suédois, peuvent porter préjudice à la promotion de chasseurs russes sur d'autres marchés.

Le Brésil négocie l'achat de 36 chasseurs français, a fait savoir au quotidien Vedomosti une source proche du ministère de la Défense du Brésil. Un Rafale coûte actuellement 140 millions de dollars, par conséquent, la somme totale du contrat dépassera 5 milliards de dollars.

Le Brésil lance depuis huit ans des appels d'offres pour remplacer les F-5E américains obsolètes. Le premier appel d'offres avait été remporté par le Su-35UB grâce à ses caractéristiques techniques, mais, le bilan de ce concours n'étant pas dressé, le Brésil avait acheté il y a trois ans 12 avions français d'occasion Mirage 2000.

Le nouvel appel d'offres a été lancé il y a deux ans. A l'automne 2008, le Su-35 russe a été exclu de la participation au concours, mais, au début de cette année, il y a été de nouveau admis. Un représentant de la compagnie Sukhoi s'est abstenu de tout commentaire.

"Si les négociations sur l'achat du Rafale s'avèrent fructueuses, ce sera la première victoire du chasseur français onéreux depuis que des tentatives sont faites pour l'exporter", estime l'expert du Centre d'analyse des stratégies et des technologies Konstantin Makienko.

La victoire du chasseur français Rafale n'a pas surpris l'expert, sachant bien que les positions de la France sont très fortes au Brésil. Mais la victoire du Rafale signifie pour Moscou qu'elle peut entraîner la diminution du coût de cet avion français, poursuit Konstantin Makienko. Et du coup, la France aura de meilleures chances de remporter l'appel d'offres indien ayant une importance exceptionnelle pour la Russie, sur l'achat de 126 chasseurs pour les forces aériennes indiennes, constate Konstantin Makienko. En Inde, le MiG-35 russe fait concurrence au Rafale et à d'autres avions occidentaux.

Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала