Pyongyang épingle le prochain tir d'un lanceur sud-coréen (agence)

S'abonnerTelegram
Pyongyang cherche à attirer l'attention de la communauté internationale sur les préparatifs de lancement, en Corée du Sud, d'une fusée à plusieurs étages porteuse d'un satellite de télécommunication.
MOSCOU, 10 août - RIA Novosti. Pyongyang cherche à attirer l'attention de la communauté internationale sur les préparatifs de lancement, en Corée du Sud, d'une fusée à plusieurs étages porteuse d'un satellite de télécommunication.

Ces démarches des autorités nord-coréennes sont liées à la récente condamnation par le Conseil de sécurité de l'ONU de leur propre programme balistique.

"Nous suivrons attentivement la façon dont les pays participant aux négociations à six réagiront au Conseil de sécurité au lancement du satellite sud-coréen", lit-on dans un communiqué diffusé lundi à Pyongyang par l'Agence télégraphique centrale de Corée du Nord (KCNA).

Les négociations à six réunissant des diplomates russe, américain, chinois, sud-coréen, japonais et leur collègue nord-coréen, ont été suspendus après l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU dénonçant les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Selon les informations provenant de Séoul, le tir du lanceur Naro (KSLV-1), construit avec l'assistance technique russe, doit avoir lieu entre le 14 et le 16 août prochains.

"Il y a quatre mois, les pays participant aux négociations à six ont condamné notre pays pour avoir lancé un satellite de recherche et ont amené le Conseil de sécurité à décréter des sanctions contre nous. Ce faisant, ils ont fait fi du principe de l'égalité mis à la base des négociations à six, ce qui a entraîné leur interruption", a indiqué un porte-parole de la diplomatie nord-coréenne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала