Désarmement nucléaire: les USA ne sont pas prêts (journal)

S'abonnerTelegram
MOSCOU, 13 mai - RIA Novosti. La mise en application des initiatives des présidents russe et américain Dmitri Medvedev et Barack Obama sur le désarmement nucléaire nécessiteront de grandes dépenses financières et pourront traîner en longueur suite au manque à Washington de moyens suffisants de recyclage, écrit le Daily Record.

Selon le Département national pour la sécurité nucléaire, seul le recyclage des ogives américaines nucléaires, sans compter les charges ne pourra être achevé que vers 2024. Cependant, le recyclage du plutonium militaire se trouvant dans les charges pourra continuer jusqu'en 2030.

Qui plus est, selon le journal les sites indispensables au recyclage n'existent pas encore.

Selon Linton Brooks, ex-participant aux négociations sur les armements et responsable des questions nucléaires entre 2002-2007, la construction d'une infrastructure de ce type "est chère et prendra beaucoup de temps".

En 1993, la Russie et les États-Unis ont signé le Traité START-2 qui prévoit une réduction importante des missiles balistiques intercontinentaux et des ogives nucléaires, mais la Russie s'en est retirée en pour protester contre le retrait des États-Unis d'un accord de 1972 interdisant la création des systèmes de défense antimissile.

Le 24 mai 2002, la Russie et les États-Unis ont signé un accord sur la réduction de leurs potentiels stratégiques offensifs à 1.700-2.200 charges nucléaires de chaque côté avant le 31 décembre 2012.

Le 1er avril 2009, le président américain Barack Obama et son homologue russe Dmitri Medvedev ont convenu à Londres de relancer les négociations sur le Traité START.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала