Kirghizstan: après les Etats-Unis, onze pays quitteront la base de Manas (députés)

S'abonnerTelegram
Le comité pour la défense du parlement kirghiz a approuvé jeudi la dénonciation de l'accord sur la présence des contingents militaires de onze pays membres de la coalition antiterroriste dans la base aérienne de Manas, près de Bichkek.
BICHKEK, 5 mars - RIA Novosti. Le comité pour la défense du parlement kirghiz a approuvé jeudi la dénonciation de l'accord sur la présence des contingents militaires de onze pays membres de la coalition antiterroriste dans la base aérienne de Manas, près de Bichkek.

La plupart des membres du comité pour la défense, la sécurité, l'ordre public et la réforme judiciaire ont voté pour ce projet qui sera soumis vendredi au parlement du pays.

En février, le Kirghizstan a déjà dénoncé l'accord avec les États-Unis sur la présence d'un contingent militaire américain sur son sol dans le cadre de l'opération antiterroriste menée par les forces de la coalition en Afghanistan et en a informé Washington, qui doit retirer sa base aérienne avant la mi-août. Ce document servait de base pour d'autres accords avec les pays membres de la coalition antiterroriste.

Bénéficiant d'un mandat de l'ONU, la base aérienne américaine de Manas, d'une superficie de 224 hectares, a été ouverte en décembre 2001 près de l'aéroport international de Bichkek. En 2008, les États-Unis ont versé quelque 38 millions de dollars au Kirghizstan à titre de loyer.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала