LES CHEFS DE LA DIPLOMATIE DE RUSSIE ET DES ETATS UNIS PREPARENT LA RENCONTRE DES PRESIDENTS MEDVEDEV ET OBAMA

Les chefs de la diplomatie de Russie des Etats-Unis Sergueï Lavrov et Hillary Clinton discuteront les 6 et 7 mars à Genève des préparatifs de la rencontre des présidents russe et américain et de l’ensemble des relations bilatérales. Un commentaire de notre observateur politique Victor Enikeev.
Les chefs de la diplomatie de Russie des Etats-Unis Sergueï Lavrov et Hillary Clinton discuteront les 6 et 7 mars à Genève des préparatifs de la rencontre des présidents russe et américain et de l’ensemble des relations bilatérales. Un commentaire de notre observateur politique Victor Enikeev.
Cette première rencontre des deux chefs de la diplomatie mettra au point l’agenda de la prochaine rencontre des présidents Medvedev et Obama dans le cadre du sommet des Vingt à Londres, début avril. D’après les diplomates russe et américain, la priorité y sera accordée à la non-prolifération des armements stratégiques et au sort du traité START- I, qui vient à expiration en décembre prochain, à la sécurité euro-atlantique, au règlement au Proche Orient, à la situation en Afghanistan et aux problèmes nucléaires iranien et nord-coréen. Les projets des Etats-Unis de déployer des éléments de leur bouclier antimissile en Pologne et en Tchéquie demeurent une pierre d’achoppement dans le dialogue entre Moscou et Washington.
Les sphères de coopération entre la Russie et les Etats-Unis, comme d’ailleurs celles de divergences sont nombreuses. Mais l’échange de signaux positifs, observé dernièrement entre le Kremlin et la Maison Blanche, semble rassurant. De séjour en Espagne, le président Medvedev s’est félicité du désir de la nouvelle administration des Etats-Unis de relancer les rapports bilatéraux et de sa volonté de discuter du système ABM. Il en était question dans la lettre du président Obama qu’il avait reçue à la veille de sa visite en Espagne. Le leader russe a exprimé l’espoir que ces signaux se traduiront par des accords. Il est significatif que le chef du Pentagone Robert Gates a également évoqué hier le partenariat éventuel en matière de défense antimissile. D’autre part, les membres de la coalition antiterroriste ont commencé à appliquer le droit au transit des cargaisons non-militaires en Afghanistan par le territoire de la Russie, accordé par Moscou. Cette possibilité a déjà été utilisée par un premier convoi ferroviaire de l’Europe et un premier avion américain.
De ce fait, le climat actuel est assez favorable à la rencontre des ministres Lavrov et Clinton à Genève. Le plus important aujourd’hui est qu’ils parviennent à élaborer un agenda constructif et réaliste pour la rencontre des présidents Medvedev et Obama à Londres, afin d’assurer le redémarrage des relations russo-américaines et de les placer à un niveau de confiance, de coopération et de partenariat plus élevé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала