Nucléaire: la France invite la Russie à s'associer aux sanctions contre l'Iran (Sarkozy)

La Russie devrait s'associer aux sanctions imposées à l'Iran qui sont la seule solution au problème nucléaire iranien, a déclaré samedi le président français Nicolas Sarkozy lors de la 45e conférence sur la sécurité de Munich.
MUNICH, 7 février - RIA Novosti. La Russie devrait s'associer aux sanctions imposées à l'Iran qui sont la seule solution au problème nucléaire iranien, a déclaré samedi le président français Nicolas Sarkozy lors de la 45e conférence sur la sécurité de Munich.

"On a besoin que les Russes nous aident pour que les sanctions contre l'Iran soient efficaces. On a une qu'une seule solution, c'est de renforcer les sanctions contre l'Iran", a indiqué le président.

Le 27 septembre 2008, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité la résolution 1835 sur l'Iran, qui ne contient pas de nouvelles sanctions, mais réitère les décisions adoptées auparavant par le Conseil et appelle Téhéran à se plier aux exigences concernant son programme nucléaire. Le projet de résolution avait été élaboré par les Six (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) sur l'initiative de Moscou.

Téhéran a rejeté toutes ces revendications du Conseil de sécurité, en déclarant que les démarches des Six en charge du "dossier nucléaire" iranien ne pouvaient que compromettre la coopération entre l'Iran et la communauté internationale sur ce problème.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала