DCA russe: supériorité indiscutable sur l'aviation américaine (experts)

La supériorité de la DCA russe sur les avions étrangers et notamment américains s'explique par des facteurs historiques, a expliqué dans une interview accordée à RIA Novosti le directeur du Centre d'analyse stratégique et technologique (Russie), Rouslan Poukhov.

La supériorité de la DCA russe sur les avions étrangers et notamment américains s'explique par des facteurs historiques, a expliqué vendredi dans une interview accordée à RIA Novosti le directeur du Centre d'analyse stratégique et technologique (Russie), Rouslan Poukhov.

Le Centre d'analyses australien Air Power Australia a publié en février une nouvelle étude comparant les performances de la DCA russe et celles de l'aviation de guerre américaine.

Selon ses auteurs, la DCA russe a atteint dans son développement un niveau qui ne laisse aucune chance à l'aviation américaine en cas de conflit militaire.

"Pendant la guerre froide, les avions soviétiques accusaient un retard sur leurs analogues étrangers, poussant la dirigeants militaires de l'URSS à mettre l'accent sur le développement des moyens de DCA, pour compenser les lacunes de l'aviation", a indiqué l'expert russe.

Cette politique, a poursuivi M.Poukhov, a été appuyée et poursuivie par les dirigeants de la Russie postsoviétique, qui a en parallèle donné un coup de pouce au développement de l'aviation qui, actuellement, ne cède en rien aux meilleurs appareils occidentaux, à l'exception peut-être du F-22.

"Les systèmes actuels de DCA ont une longueur d'avance sur leurs analogues étrangers", a fait observer l'expert.

Pour preuve, les batteries de missiles sol-air S-300 et, surtout, S-400, construits par le groupe Almaz-Anteï, "déjà reçus en dotation dans l'armée russe (...) dépassent largement, quant à leurs performances techniques, les Patriots américains".

"C'est pour cette raison que les Etats-Unis, conscients de la supériorité du S-300 sur les avions américains F-15, F-16 et F/A-18, voient d'un si mauvais oeil les informations relatives à d'éventuelles ventes de ces systèmes à l'Iran", a expliqué M. Poukhov.

Selon lui, le fait que ces systèmes soient très demandés dans le monde entier est la preuve de leur supériorité.

Les systèmes à long rayon d'action S-300 ont déjà été achetés par la Chine, la Slovaquie, le Vietnam et Chypre. Les systèmes à court et moyen rayon d'action - Tor, Bouk, Tunguska - ont été livrés, entre autres, à la Chine, à l'Iran, à l'Inde, à la Grèce, à la Syrie, à l'Egypte, à la Finlande et au Maroc. Outre ces clients traditionnels, on trouve aussi Singapour et le Brésil qui s'intéressent ces dernières années au matériel russe, achetant des missiles sol-air portables. Les positions de la Russie sur le marché des batteries sol-air embarqués sont également très solides: les systèmes Chtil, Rif, Klinok sont exploités avec succès par les marines de guerre de la Chine et de l'Inde.

D'après Air Power Australia, les avions américains F-15, F-16 et F/A-18 mais aussi le chasseur de cinquième génération Joint Strike Fighter connu comme le F-35 Lightning II sont impuissants face à la DCA russe.

Or, pour recouvrer la supériorité que l'aviation américaine possédait à la fin de la guerre froide, Pentagone devrait se doter d'au moins 400 avions F-22 Raptor. A défaut, l'US Air force risque de perdre définitivement sa supériorité stratégique, estiment les experts australiens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала