Géorgie: Moscou accuse Washington de ne pas tenir ses promesses

S'abonnerTelegram
Les Etats-Unis ont promis à la Russie que la Géorgie pourrait oublier l'adhésion à l'Alliance de l'Atlantique Nord si elle recourait à la force en Ossétie du Sud, a rappelé mardi lors d'une conférence de presse à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
MOSCOU, 23 décembre - RIA Novosti. Les Etats-Unis ont promis à la Russie que la Géorgie pourrait oublier l'adhésion à l'Alliance de l'Atlantique Nord si elle recourait à la force en Ossétie du Sud, a rappelé mardi lors d'une conférence de presse à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Quand nous avons plus d'une fois attiré l'attention de nos partenaires américains sur les faits et gestes du régime Saakachvili, Washington nous a dit un jour: "Ne vous inquiétez pas s'il recourt à la force il pourra oublier l'adhésion à l'OTAN", a raconté le chef de la diplomatie russe.

Quoi qu'il en soit, "le thème de l'OTAN résonne actuellement différemment", a indiqué le ministre, évoquant le soutien accordé par les Etats-Unis à l'adhésion de la Géorgie à l'Alliance après les événements d'août dernier dans le Caucase.

Le 8 août dernier, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, et tuant des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure destinée à contraindre la Géorgie à la paix avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Tbilissi affirme avoir été "victime d'une provocation russe".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала