Sécurité en Europe: Medvedev appelle à abandonner l'unilatéralisme

S'abonnerTelegram
NICE, 14 novembre - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev, qui prône un pacte de sécurité global pour l'Europe, a appelé les pays européens à s'abstenir de tout unilatéralisme en matière de sécurité, lors d'un sommet Russie-UE à Nice.

"Nous devons tous nous abstenir de démarches unilatérales influant sur la sécurité jusqu'à ce qu'un accord global sur la sécurité européenne soit signé. La Russie n'a jamais agi unilatéralement. Toutes les décisions que nous avons préparées, y compris celles que j'ai récemment annoncées, sont une réaction au comportement de certains Etats européens", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet.

Washington envisage de déployer en Europe de l'Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Les Etats-Unis comptent ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Le 5 novembre, dans un message adressé à l'Assemblée fédérale (parlement), le président russe Dmitri Medvedev a dévoilé son plan de riposte, annonçant le déploiement de missiles de théâtre Iskander dans l'enclave de Kaliningrad, sur la mer Baltique coincée entre la Pologne et la Lituanie, et la mobilisation de moyens de lutte électronique en vue de neutraliser le bouclier antimissile américain.

"Puisque nous vivons tous dans la même maison, rencontrons-nous et cherchons un accord. C'est là le sens du nouveau pacte", a poursuivi M. Medvedev.

Selon le chef du Kremlin, la Russie est prête à travailler sur le nouveau document avec l'Union européenne qui pourrait "jouer un rôle de coordination très constructif".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала