ABM: Obama doit faire preuve de plus de bon sens que Bush (sénateur russe)

S'abonnerTelegram
MOSCOU, 13 novembre - RIA Novosti. On se plaît à espérer que dans la question du déploiement d'un bouclier antimissile en Europe le président américain élu Barack Obama fera preuve de davantage de bon sens que George W. Bush, a déclaré mercredi à RIA Novosti le sénateur russe Mikhaïl Marguelov.

M.Marguelov est président du Comité pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (Chambre haute du parlement russe).

Les Etats-Unis envisagent de déployer des éléments du système ABM en Europe, comprenant un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Selon Washington, le système a pour mission de contrer la menace balistique émanant d'Iran. La Russie s'oppose catégoriquement au déploiement de la troisième zone de positionnement du bouclier antimissile américain en Europe, à proximité de ses frontières, et qualifie cette démarche d'atteinte à sa sécurité nationale. Elle propose d'en discuter. Washington n'a toujours pas réussi à dissiper les préoccupations de Moscou, constate le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

"On se plaît à espérer que le nouveau président des Etats-Unis ne se comportera pas comme un cowboy en matière de garanties de la sécurité régionale et internationale", a indiqué le sénateur, commentant les nouvelles initiatives américaines relatives à des négociations sur l'ABM.

Selon M.Marguelov, l'administration républicaine rejette tout compromis sur le projet ABM.

Et de supposer que l'actuelle administration américaine s'applique à réduire la marge de manoeuvre du nouveau président pour l'obliger à réaliser jusqu'au bout les projets des républicains, y compris ceux "que le président élu ne considère pas comme incontestablement bons".

Le sénateur a rappelé que, dans la question l'ABM, la position de la Russie restait inchangée et que Moscou était prêt à des compromis. "Il faut prendre en considération les intérêts de toutes les parties concernées et adopter des décisions collectives", a conclu M.Marguelov.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала