Sommet intercoréen: les chefs d'Etat ont signé une déclaration de paix commune

S'abonnerTelegram
Le président sud-coréen Roh Moo-Hyun et son homologue nord-coréen Kim Jong-Il ont signé jeudi à Pyongyang une déclaration commune visant à promouvoir la paix et la prospérité entre les deux Corées, annonce l'agence Yonhap.
TOKYO, 4 octobre - RIA Novosti. Le président sud-coréen Roh Moo-Hyun et son homologue nord-coréen Kim Jong-Il ont signé jeudi à Pyongyang une déclaration commune visant à promouvoir la paix et la prospérité entre les deux Corées, annonce l'agence Yonhap.

Selon l'agence, le document signé comporte huit points. Il appelle notamment à mettre fin à la confrontation armée et à convoquer un sommet tripartite ou quadripartite sur la conclusion d'un traité de paix permanent.

Un accord entre le Sud et le Nord sur l'armistice, la non-agression, les échanges et la coopération est entré en vigueur au début de 1992, mais les mesures de confiance dans le domaine militaire se sont avérées insuffisantes. Pire encore, les deux pays se trouvent toujours en état de guerre, le conflit militaire de 1950-1953 s'étant achevé par la signature d'un accord d'armistice entre les troupes de la Corée du Nord et des Etats-Unis.

Les Américains refusent toujours d'examiner l'idée de la conclusion d'un véritable traité de paix, et ce, malgré le long processus de réconciliation engagé entre les deux Etats coréens.

En ce qui concerne la dimension économique des rapports bilatéraux, Roh Moo-Hyun a maintes fois affirmé qu'il souhaitait créer un espace économique unique avec la Corée du Nord. Séoul est également intéressé par le fait d'établir une communication régulière avec son voisin du Nord grâce à deux voies de chemin de fer, sur lesquelles un convoi historique a effectué un premier voyage en mai dernier. Dans la partie septentrionale de la Corée du Nord, le Transcoréen rejoint le Transsibérien, ce qui permettra au pays d'expédier des cargaisons par voie terrestre en Russie puis en Europe.

Ce jeudi est le troisième et dernier jour du sommet intercoréen des deux républiques, le deuxième dans l'histoire.

Le président de la République de Corée est arrivé mardi dans la capitale nord-coréenne où ont eu lieu mercredi deux rounds de pourparlers avec Kim Jong-Il. Ce matin, il a visité plusieurs entreprises industrielles situées non loin de Pyongyang, annonce Yonhap.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала