L'électro-énergétique russe en quête d'investissements étrangers

S'abonnerTelegram
Les autorités russes sont disposées à transférer aux investisseurs étrangers le contrôle d'environ un quart du secteur électro-énergétique, à déclaré dans une interview au journal britannique Financial Times Anatoli Tchoubaïs
MOSCOU, 12 septembre - RIA Novosti. Les autorités russes sont disposées à transférer aux investisseurs étrangers le contrôle d'environ un quart du secteur électro-énergétique, à déclaré dans une interview au journal britannique Financial Times Anatoli Tchoubaïs, président du holding énergétique UES (électricité de Russie).

"Dans un contexte de marché concurrentiel, les investissements étrangers ne sont pas soumis à des restrictions. Je pense qu'au minimum deux, et au maximum cinq partenaires stratégiques étrangers entreront dans le marché énergétique russe, s'appropriant 25% des parts", a déclaré le président de la compagnie.

Selon lui, le pays a besoin d'attirer 15 milliards de dollars d'investissements étrangers afin de moderniser les stations électriques existantes et d'en construire de nouvelles.

M. Tchoubaïs a fait remarquer que l'admission de titres des compagnies russes de pointe sur les marchés des fonds étrangers et la vente de leurs actions à des partenaires stratégiques, comme l'entreprise finnoise Fortum ou l'italienne Enel, ont d'ores et déjà permis d'attirer sur le marché national de l'énergie électrique près de 8 milliards de dollars.

Le directeur d'UES a réalisé cette semaine une nouvelle tournée des investisseurs afin de les attirer sur le marché électro-énergique russe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала