La Biélorussie refuse de suivre Moscou et de suspendre l'action du traité FCE (chef d'Etat-major)

S'abonnerTelegram
MINSK, 18 juillet - RIA Novosti. La Biélorussie ne suivra pas la Russie et ne suspendra pas l'action du Traité adapté sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré à Brest le chef de l'Etat-major des forces armées biélorusses Sergueï Gouroulev.

"Nous ne jugeons pas utile de prendre des mesures pratiques de peur de déséquilibrer le traité et de créer une situation où il cessera de fonctionner", a indiqué le général cité par une source interne au ministère biélorusse de la Défense.

"Nous avons ratifié le traité et nous nous rendons compte de son utilité, même si, dans son état actuel, il n'est nullement conforme au traité de 1990", a estimé le général biélorusse.

La Russie insiste de son côté sur une révision du traité FCE, déclarant que ses dispositions ne correspondent nullement aux réalités d'aujourd'hui.

Le 13 juillet, le président Poutine a signé un décret sur la suspension de l'action du Traité sur les forces conventionnelles en Europe "suite aux circonstances exceptionnelles ayant trait au contenu du FCE, touchant à la sécurité de la Fédération de Russie et requérant des mesures urgentes".

L'action du traité et des accords internationaux afférents sera suspendu 150 jours après la réception de préavis. Le 14 juillet, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé avoir expédié ces préavis aux dépositaires et aux pays signataires du Traité.

La Russie a suspendu l'action du FCE "avant les pays de l'OTAN ne ratifient l'accord sur son adaptation", selon le ministère.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала