La Biélorussie regrette la suspension du Traité FCE par Moscou

S'abonnerTelegram
MINSK, 17 juillet - RIA Novosti. La Biélorussie déplore la suspension par la Russie de l'application du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré mardi le porte-parole de la diplomatie biélorusse, Andreï Popov.

"La Biélorussie regrette que les Etats parties au Traité FCE réunis en conférence ne soient pas parvenus à un compromis pour faire entrer en vigueur la version adaptée du document", a-t-il indiqué, en reconnaissant que la décision russe avait été une surprise pour Minsk.

Malgré la suspension par Moscou de l'application du Traité FCE, la Biélorussie le considère comme l'un des textes fondamentaux garantissant le contrôle des armements.

"L'entrée en vigueur du Trait FCE contribuerait au maintien et au renforcement de la sécurité et de la stabilité en Europe", a relevé M. Popov.

Par ailleurs, la Biélorussie partage les préoccupations de la Russie sur les problèmes qui entravent l'entrée en vigueur du Traité FCE et appelle les Etats parties à rechercher des solutions constructives afin de préserver le document.

Le 14 juillet dernier, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret suspendant l'application par la Russie du Traité FCE et des accords qui lui sont liés "en raison des circonstances exceptionnelles mettant en péril la sécurité nationale". L'application des documents susmentionnés sera suspendue dans les 150 jours qui suivront la réception des préavis envoyés à tous les Etats parties.

La Russie affirme qu'elle ne lèvera pas le moratoire tant que tous les pays membres de l'OTAN ne ratifieront pas la version adaptée du Traité FCE signée en 1999 et ne procéderont pas à sa stricte application. Seulement quatre des 30 pays signataires ont pour l'instant ratifié le document: la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Ukraine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала