Darfour: Londres et Accra préparent le projet de financement de la force hybride

S'abonnerTelegram
LE CAIRE, 29 juin - RIA Novosti. La Grande-Bretagne et le Ghana préparent le projet de résolution relative au financement de la force hybride de l'ONU et de l'Union africaine (UA) qui sera prochainement déployée dans la province soudanaise du Darfour, indiquent vendredi les médias arabes.

Le projet de résolution devrait être présenté au Conseil de sécurité d'ici une semaine.

L'ambassadeur britannique aux Nations unies, Emyr Jones Perry, a fait part de son espoir de voir ce projet rapidement entériné par le Conseil de sécurité. "La Grande-Bretagne et le Ghana travaillent conjointement sur le projet de résolution, qui devrait être soumis au vote des 15 membres du Conseil de sécurité à la fin de la semaine prochaine... Nous espérons qu'il sera rapidement entériné par le Conseil de sécurité", a-t-il déclaré.

Selon le secrétaire général adjoint (de l'ONU) pour les opérations de maintien de la paix, Hedi Annabi, dès que la résolution sera votée, son équipe commencera à travailler sur le financement de la force ONU-UA pour le Darfour.

Il a en outre souligné que le déploiement de cette force ne devrait pas intervenir avant le début de l'année 2008.

Placée sous une forte pression internationale, Khartoum avait accepté le 12 juin dernier un déploiement de plus de 20.000 soldats de l'ONU et de l'UA au Darfour, représentant un budget annuel d'environ un milliard de dollars.

Le Soudan avait jusqu'alors refusé catégoriquement toute présence militaire étrangère sur son sol.

Depuis le début de la guerre civile au Darfour (ouest) en février 2003, les violences ont fait environ 200.000 victimes selon l'ONU et plus de 2,5 millions de déplacés.

Un contingent de 7.000 hommes de l'UA y assure actuellement la sécurité. Les forces de paix ont essuyé à plusieurs reprises de vives critiques sur leur incapacité à venir à bout de la situation et à défendre les populations civiles.

L'UA assure ne pouvoir garantir seule l'efficacité de son contingent, et accuse la société internationale, en particulier l'ONU, de dédaigner ses obligations en matière de soutien financier et technique aux forces de paix africaines.

Le mandat des forces de l'UA au Darfour prendra fin le 30 juin de cette année.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала