Vladimir Poutine s'en va investir au Maroc et en RAS (Vedomosti)

S'abonnerTelegram
MOSCOU, 4 septembre - RIA Novosti. Vladimir Poutine entamera lundi une tournée en Afrique. Dans un premier temps, il passera la journée en Grèce où des négociations tripartites mettront en présence le chef de l'Etat russe, son homologue bulgare et le premier ministre grec.

A l'issue de sa visite en Grèce, Vladimir Poutine gagnera la République d'Afrique du Sud, après quoi il se rendra au Maroc. Jusqu'ici les dirigeants de l'Union soviétique et de la Russie ne s'étaient jamais rendus en RSA et au Maroc, exception faite de la visite effectuée au Maroc en 1961 par le président du Présidium du Soviet suprême de l'URSS, Leonide Brejnev. Les deux pays se trouvaient alors dans la zone d'intérêts de l'Occident. Quant à la RAS, l'Union soviétique était pratiquement en état de confrontation armée avec elle, soutenant les gouvernements marxistes de l'Angola, du Mozambique et les Sud-Africains qui combattaient le régime d'apartheid. C'est la raison pour laquelle les relations économiques de la Russie et de la RAS se trouvent toujours à un bas niveau, relève le directeur de la société d'information Af-Ro, Andreï Maslov. En 2005, les échanges entre la Russie et la RAS se sont chiffrés à seulement 171 millions de dollars.

A l'heure qu'il est, le plus gros investisseur russe en RAS est le groupe Evraz, qui en 2006 a acquis 24,9% des actions de la société Highveld Steel & Vanadium. Maintenant Evraz entend porter sa part à 79% et pour cela il doit encore investir 700 millions de dollars.

La société Renova, dont le patron, Viktor Vekselberg, fait partie de la délégation qui accompagne le chef de l'Etat russe en Afrique, a elle aussi l'intention d'investir massivement dans l'économie sud-africaine. " Renova détient 49% des actions d'United Manganese of Kalahary, une société qui s'apprête à mettre en valeur un gisement de manganèse en RAS et à investir 300 millions de dollars dans ce projet.

Parmi les hommes d'affaires qui accompagneront Vladimir Poutine au Maroc il y a le président du directoire du Combinat métallurgique de Maghnitogorsk (MMK), Viktor Rachnikov, qui est aussi coprésident du Conseil économique russo-marocain. Selon le porte-parole de MMK, en 2005 le combinat a livré au Maroc 90.000 tonnes de laminés et 140.000 déjà au cours des sept premiers mois de 2006.

La délégation comprend aussi le président du directoire du groupe financier Metropol, Alexandre Oudaltsov. Au début de l'année, Metropol avait annoncé son intention d'investir 150 millions d'euros dans la création du complexe touristique Marrakech-Tamsloht. En outre, Andreï Maslov (société d'information Af-Ro) a dit également que la Russie avait décidé depuis longtemps d'allouer au Maroc un crédit de 35 millions d'euros et qu'un projet pour cet argent avait déjà été choisi, à savoir une centrale électrique. Le Maroc pourrait aussi proposer à Gazprom d'investir dans des champs d'hydrocarbures situés au Sahara occidental, cependant ces investissements seraient très risqués vu que le statut de cette région n'a pas encore été fixé, a ajouté Andreï Maslov.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала