L'Espagne change de politique à l'égard de l'Iran

S'abonnerTelegram
L'Espagne change de politique à l'égard de l'Iran et intervient désormais en faveur du droit de Téhéran pour développer son propre programme nucléaire, a déclaré mercredi dans une interview à la Radio nationale espagnole l'ambassadeur Maximo Cajal.
MADRID, 23 août - RIA Novosti. L'Espagne change de politique à l'égard de l'Iran et intervient désormais en faveur du droit de Téhéran pour développer son propre programme nucléaire, a déclaré mercredi dans une interview à la Radio nationale espagnole l'ambassadeur Maximo Cajal.

"Il faudrait sans doute octroyer à l'Iran une possibilité de travailler selon son propre programme nucléaire", a notamment estimé Maximo Cajal qui est aussi représentant personnel du premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, pour le programme "Alliance des civilisations".

Le fonctionnaire espagnol haut placé a argumenté ce point de vue par le fait que d'autres pays de la région, et notamment le Pakistan et l'Inde, développaient déjà depuis longtemps leurs programmes nucléaires.

"L'Iran est tout à fait en droit de développer son propre programme nucléaire tout comme le font ses voisins", a fait remarquer Maximo Cajal.

Commentant ces propos, un porte-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères a dit à RIA Novosti qu'il "ne s'agissait pas là de l'opinion personnelle d'un diplomate, mais d'un revirement dans la politique extérieure de l'Espagne qui s'en était tenue jusqu'à tout dernièrement à la position commune de l'Union européenne (UE) à l'égard de l'Iran".

"Jusqu'ici, l'Espagne a essayé, tout comme les autres pays de l'UE, de persuader Téhéran de renoncer à son propre programme nucléaire, tout en soupçonnant que ledit programme était élaboré à des fins militaires", a poursuivi le représentant du ministère.

Par ailleurs, l'Espagne a également adopté une attitude indépendante de l'Union européenne dans le conflit libano-israélien, en soumettant à une critique virulente Israël et accordant son plein appui au gouvernement du Liban.

Le programme "Alliance des civilisations" relève d'une initiative conjointe de l'Espagne et de la Turquie. Il prévoit la promotion des relations multiformes entre l'UE et les pays musulmans.

Quoi qu'il en soit, ce programme n'a pas trouvé d'appui au sein de l'Union européenne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала