Une attaque lancée contre l'Iran ferait exploser les prix du pétrole - un expert

S'abonnerTelegram
MOSCOU, 4 avril - RIA Novosti. Une tentative pour régler par la force le problème iranien aurait pour effet immédiat une montée en flèche des prix du pétrole au moins jusqu'au niveau de 150 dollars le baril, prédisent certains experts cités par le quotidien Moskovski komsomolets.

Radjab Safarov, directeur général du centre d'études de l'Iran moderne: la crise autour du programme nucléaire iranien est inventée de toutes pièces, infondée et politisée au maximum. Les Américains savent pertinemment que l'Iran ne possède par l'arme nucléaire. Ils veulent tout simplement déboulonner le régime qui résiste aux pressions et possède un potentiel lui permettant de mettre à mal l'hégémonie économique des Etats-Unis.

L'Iran a à sa disposition plusieurs scénarios de riposte à une agression extérieure. Lorsque les premiers missiles tomberaient sur son territoire, l'Iran raserait toute l'infrastructure pétrogazière des pays du Proche- et du Moyen-Orient et bloquerait le détroit d'Ormuz. Et si jamais un seul missile tiré par Israël frappait le territoire iranien, l'Iran lancerait toutes les forces contre ce pays. Il est évident que les prix du pétrole connaîtraient une hausse vertigineuse. 150 dollars le baril est la prévision la plus optimiste.

La Russie a la possibilité exceptionnelle de s'imposer en tant que puissance mondiale de dimension nouvelle. Dans le règlement de la crise iranienne la Russie pourrait jouer un rôle inédit. En influant sur ce pays elle aurait aussi un impact sur les processus qui se déroulent dans l'ensemble du monde islamique. Les pourparlers de Moscou avec le Hamas en sont un exemple original.

Evgueni Satanovski, président de l'Institut du Proche-Orient: Les intérêts russes constituent ce qu'il y a d'essentiel dans la position potentielle de la Russie dans le règlement de la crise. Pour parler plus simplement, disons que tout en intervenant en qualité de médiateur, la Russie devrait régler les problèmes russes et non pas ceux de nos voisins, de nos partenaires, de nos "amis" et "alliés". C'est ce que faisait l'Union soviétique et finalement c'est ce qui lui a été fatal.

Au vu de ce que l'Iran promet au monde sans posséder la bombe nucléaire, on imagine aisément ce qu'il en sera quand il la possédera. Pour les ennemis de ce pays, il n'y a pas de meilleur prétexte pour porter une frappe préventive contre la République islamique d'Iran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала