Sergueï Lavrov plaide la cause des marins russes détenus au Nigeria

S'abonnerTelegram
MOSCOU, 15 juillet - RIA-Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a demandé dans une lettre à son homologue nigérian de contribuer à accélérer le procès des marins russes détenus à Lagos.

"Je viens d'envoyer une nouvelle lettre à mon homologue nigérian pour lui rappeler notre conversation du mois dernier et lui demander d'adopter immédiatement les mesures qui s'imposent pour régler la situation", a-t-il indiqué.

Le diplomate russe s'est dit "profondément déçu" par le nouveau report des audiences qui ont été renvoyées jeudi au mois d'octobre prochain, sans aucune explication.

"Je suis profondément déçu. Lors de son séjour à Moscou en juin, mon collègue nigérian m'avait promis que l'administration de son pays ferait de son mieux pour ne plus reporter le procès. Je comprends bien le principe de la séparation des pouvoirs, mais ces reports permanents sont inhumains, vu que les marins russes ne sont pas responsables des agissements de leur capitaine en dehors du Nigeria", a souligné le ministre.

12 marins russes qui travaillaient sur le tanker grec "African Pride" battant pavillon panaméen sont détenus depuis presque deux ans dans une prison nigériane sous l'accusation de contrebande de pétrole brut.

Au début, les Russes étaient incarcérés dans des conditions tolérables à la base militaire de Lagos avant d'être placés dans une prison à régime sévère dans la banlieue de Lagos. A la contrebande se sont ajoutées les accusations de détournement du navire.

L'accusation exige une peine d'emprisonnement à perpétuité, mais les marins crient leur innocence. La santé de beaucoup de marins s'est dégradée en raison des conditions de détention.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала